A quelques pas de là…

Le grizzli, jour 2.

Posted on: 17/08/2011

Un p’tit verre, deux p’tits verres, trois p’tits verres… 

Ah, le doux son du réveil après une trop courte nuit… ! Ce n’est finalement qu’à 10h, après avoir appuyé 12 fois sur le bouton « répéter cette alarme dans 5 minutes » que nous nous sortons de nos lits. La tête dans les chaussettes, il nous faut pas moins d’une heure supplémentaire avant d’être finalement prêts à partir.

11h30 : 26 kilomètres de plus, et nous voilà arrivés chez « V. Sattui », un petit vignoble charmant de la vallée de Napa. La dégustation s’effectue autour d’un bar relativement bondé (popularité oblige) : $5 pour 5 verres de vins, à choisir parmi une vingtaine.

Qualité des vins : 2,5/5. Je ne suis pas une grande connaisseuse et m’oriente naturellement vers des vins sucrés et sirupeux, qui, à deux exceptions près, étaient absents de la carte de V. Sattui. Ses vins blancs était plus acides, et ses vins rouges naturellement forts en tannins, donc difficiles pour moi.

Nous avons ensuite acheté saucisson, pain et fromage au petit marché attenant à la salle de dégustation, et improvisé un pique-nique, à l’ombre des arbres et des murs de pierre du bâtiment principal.

Ambiance et atmosphère : 3/5. Un cadre agréable et ombragé, un personnel aimable, une cave en sous-sol où sont exposés les tonneaux contenant les vins en court de fermentation, et quelques vieux outils autrefois utilisés pour presser le raisin. 

Seul bémol : le prix de la nourriture. $2.95 la baguette, ça défie toute concurrence.

14h : départ pour Sterling Vineyards, un vignoble sur les hauteurs, accessible après un court trajet en télécabine. Le prix est de $20 pour le trajet et la dégustation de cinq vins. Une fois là-haut, un arrêt à une première « station » nous permet de déguster un premier vin blanc. Puis, notre verre en main, nous nous promenons à l’intérieur du bâtiment en suivant un circuit fléché, destiné à nous faire découvrir la fabrication du vin chez Sterling Vineyards. Quatre autres « stations » espacées tout au long du parcours nous permettent de déguster les vins au fil de notre promenade.

Qualité des vins : 1/5. Je n’ai pas aimé ces vins-là du tout. Trop acides ou aigres pour les blancs, trop de tannins et trop « rapeux » pour les rouges. 

Ambiance et atmosphère : 3/5. Jolie idée que celle de nous faire déguster les vins au fil d’un parcours pré-établi, expliquant précisément leur fabrication. En revanche, le côté « industriel » des bâtiments ôte une partie de son charme à la promenade, et au vignoble en général. Une note particulière pour le personnel agréable, qui n’a pas hésité à remplacer un vin que je n’aimais vraiment pas par un vin qui ne faisait pas partie de la liste officielle. 

Troisième et dernier vignoble : Vincent Arroyo. Un vignoble hors des sentiers battus, recommandé à une des copines par une de ses connaissances (z’avez suivi ?). Une petite bâtisse d’aspect ordinaire, au milieu d’un jardin : on a presque l’impression d’être chez quelqu’un. La dégustation de cinq vins est gratuite, et nous avons choisi de déguster nos vins à l’extérieur, autour de la table de bois au milieu du jardin. L’homme qui nous a servi était un passionné de la France, qui a vanté les mérites de mon pays aux copains avec lesquels je voyageais, leur enjoignant de se rendre en France. « Voir la France et mourir », a-t-il dit. 

Qualité des vins : 1/5. Aussi sympathique que ce monsieur soit, je n’ai pu m’empêcher de faire la grimace à chaque verre. Son erreur a peut-être aussi été de nous servir un blanc et quatre rouges, et des rouges « de caractère ». Puisque la connaissance de la copine trouve cet endroit fabuleux, je me dis que c’est plus à recommander aux amateurs de vins rouges (Merlot et Cabernet Sauvignon) qu’aux néophytes comme nous. 

Ambiance et atmosphère : 2/5. Rien à signaler. C’est propret, mignon, mais rien qui sorte de l’ordinaire non plus. 

Après cette journée bien remplie, nous quittons la vallée de Napa pour la vallée de Sonoma, ou plus précisément Santa Rosa, 30 kilomètres au sud ouest. C’est là qu’est né Charles Schulz, le créateur de Snoopy ! Les statues de Snoopy, Charlie Brown et le petit oiseau Woodstock peuplent les rues et me donnent l’occasion de prendre la pose à côté du chien le plus stylé de la planète. ^^ 

Bilan de la journée : une expérience à Napa un peu décevante. Il y a quelques mois, j’avais passé une journée à Temacula et j’avais trouvé les vins de meilleure qualité. (Je recommande en particulier Calloway, un vignoble en haut d’une colline, où j’ai dégusté un excellent Gewurztraminer et des vins « à dessert » qui avait un goût de jus de fruit !) De façon générale, les vignobles de Temacula m’ont parus moins « chics » mais plus authentiques, moins célèbres mais plus agréables et plus accessibles. 

Mais encore une fois, ce n’est que mon avis… 🙂

Publicités

1 Response to "Le grizzli, jour 2."

Selon l’avis d’un professeur en pédiatrie (bien connu , par moi !) je cite:
« un verre de vin rouge (de bordeaux) par jour …pour le tannin »…
Et ce tout au long de sa vie …comme un médicament !
Et j’ajoute avec un fromage français : hummmm …c’est bien bon …pour les papilles et le moral !
Enfants s’abstenir !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Pour ne louper aucun article, abonnez-vous et recevez un email à chaque nouvel article publié. Pour cela, entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et cliquez sur "Je m'abonne !"

Catégories

Archives :

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :