A quelques pas de là…

Animateurs télé, acteurs… : Combien gagnent-ils ? Sont-ils trop payés ?

Posted on: 13/04/2013

Cette semaine, je vais abandonner mes thèmes de prédilection pour aborder une question qui a été souvent posée : combien gagnent les animateurs et animatrices télé, chroniqueurs et chroniqueuses de tous poils, guignolos en tout genre qui s’assurent que notre cerveau reste bien vide entre chaque pause pub ?

 

Combien ils et elle gagnent ?

Touche-pas-a-mon-poste-les-trublions-de-Cyril-Hanouna_portrait_w858 Je n’ai pas les moyens de conduire une enquête détaillée, mais je voudrais quand même citer quelques chiffres et donner un ordre de grandeur. Pour Touche Pas à Mon Poste, émission de D8 qui fait entre 3,5% et 4% de part de marché, les chroniqueurs et chroniqueuses touchent 400€ par émission. A raison de cinq émissions par semaine (mais l’émission du vendredi est une rediffusion), cela fait 8720€ par mois. Comme disait un père de famille l’autre jour : « Nous, on travaille plus, on gagne moins et on se marre pas tant. »

 Pour C à Vous, émission de France 5 qui fait entre 4% et 5% de parts de marché, Alessandra Sublet touche 1c-a-vous-sur-france-5000€ mensuels, soit 550€ par émission d’une heure. Du propre aveu de l’animatrice dans Paris Match : « J’arrive à 15h30 (pour un direct 5h plus tard, n.d.l.r.). J’ai une rédaction bien organisée. » Je vous laisse imaginer ce que touche un Nikos, pour 2h de direct dans « The Voice », qui fait en moyenne 40% de parts de marché. (La logique mathématique voudrait qu’il touche 8 800€ par émission, soit 114 000€ pour 26h de travail…)

 on-off-ollivier-pourriolA cet égard, Olivier Pourriol, ancien chroniqueur au Grand Journal, a sorti un livre qui est fort instructif sur les coulisses de la télévision. Il cite en particulier un chroniqueur (pour certain(e)s, il s’agit d’Ali Badou, même si M. Pourriol préserve son anonymat) : « [J’avais des scrupules au début mais] je me les suis fait enlever. […]. Pour une heure de boulot par jour, je touche le loto chaque mois, et je peux rincer tout le monde, la famille, les amis, moi. Au moment de l’addition, c’est toujours ma tournée. Grand prince. Avant, je regardais les prix, dans les restos, les magasins. Maintenant je m’en fous. » Même si le livre ne donne pas d’informations sur le salaire de ce chroniqueur, on y apprend quand même que M. Pourriol gagnait entre 10 et 15 000€ par mois. Un autre chroniqueur, pour lui donner une idée du salaire d’un membre de l’émission « indéboulonnable » (Michel Denisot ?), lui demande de multiplier cette somme par trente. (Oui-oui. Ca fait du 300 à 450 000€ mensuel.)

 

Pourquoi c’est un scandale ?

 Alors, que les grouillots de Cyril Hanouna soient payés presque huit fois le smic pour vingt fois moins d’heures de travail, à la limite, c’est une affaire qui ne regarde que D8. Si les annonceurs (les gentil(le)s Messieurs-Dames qui essaient de vous refourger des trucs dont vous n’avez pas besoin trois fois par émission) sont prêts à financer un tel salaire, tant mieux pour celles et ceux qui en bénéficient. Mais Alessandra Sublet et comparses, ils taffent sur le service public. Et le service public, braves gens, ce sont NOS IMPOTS. Et très franchement, si je refuse de donner 1€ aux sans domicile fixe alcooliques qui peuplent le métro parisien, c’est pas pour aller financer Mme Sublet à hauteur de 12 000€ mensuels.

 

Et le cinéma, dans tout ça ?

 Mais le scandale ne s’arrête pas là, ladies and gentlemen. Vous avez toutes et tous entendu cette polémique autour du salaire des acteurs et des actrices français(e)s. Ce que vous avez peut-être moins entendu est ceci : ces millions, ils sortent en partie de votre poche.

 En effet, la plupart des films français reçoivent des subventions de la part du CNC (Centre National de la Cinématographie), une institution financée en partie par les taxes sur les places de cinéma et les DVDs (= votre argent) etCNC les taxes payées par les fournisseurs d’accès à internet (qu’ils ne manquent pas de répercuter sur les consommateurs et les consommatrices, soyez-en sûr(e)s). Or, Thomas Langmann, producteur de The Artist, décrit le CNC comme : « un comité de copinage [dont] les choix […] restent entièrement à la discrétion [des] commissions. » Alors, oui, vous allez rétorquer que le but du CNC, c’est justement d’encourager les films indépendants, innovants, et d’éviter que tous les films français se ressemblent comme c’est le cas Outre-Atlantique à Hollywood.

Alors d’abord, tous les longs-métrages quels qu’ils soient bénéficient d’une subvention a posteriori, basée sur leurs recettes. Quand on sait la réticence des gouvernements à soutenir les industries qui meurent en France, il y a de quoi être surpris qu’une poignée de rigolos voient systématiquement arriver un chèque après chaque projet. Ensuite, il y a les avances sur recettes, c’est-à-dire une subvention a priori, attribuée avant même que le film soit sorti. Si vous vous demandiez encore dans quel monde les gens étaient payés avant même d’avoir travaillé, et quelle que soit la qualité de ce travail, vous avez votre réponse.

black-swanEt c’est là que le bât blesse. Dany Boon, pour Un Plan Parfait, a touché trois virgule cinq MILLIONS d’euros. Et pour quelques minutes dans Astérix et Obélix au service de sa Majesté : UN MILLION d’euros. Sortis notre poche ! Inutile de dire que les recettes ont été loin de couvrir cette somme (ne parlons même pas des salaires des autres comédien(ne)s, technicien(ne)s, etc.). Pire ! Pour Black Swan, un film américain qui a généré 226 millions d’euros à travers le monde, Vincent Cassel a été payé 226 000€. Mais pour Mesrine, film français qui a généré 23 millions d’euros (dix fois moins), son cachet était de UN MILLION ET DEMI d’euros (cinq fois plus). Financés en partie par vous et moi.

 En termes de budget de films, Populaire et le même Astérix, qui n’ont guère traversé les frontières françaises (allez Populaire-affichedemander à un(e) Canadien(ne) ou un(e) Japonais(e) s’il ou elle en a entendu parlé), a coûté plus cher que Black Swan ou Le Discours d’un Roi, films aux nombreuses récompenses, primés à l’international. Pourquoi ? Tout simplement parce que prévoir un budget faramineux pour un film, c’est s’assurer de recevoir une somme confortable de la part du CNC, et de pouvoir arroser tous les copains/copines (qui, pour parenthèse, sont quand même vachement nombreux à faire ce métier en famille).

argent Encore une fois, ces petits arrangements entre ami(e)s ne m’intéresseraient pas s’ils ne concernaient que leurs portes-monnaies à eux. Mais dans une période où on demande à tout le monde de se serrer la ceinture, où l’âge de la retraite est repoussé et les pensions gelées, où les médicaments sont dé-remboursés, où le taux de remboursement de la Sécurité Sociale baisse, où les « franchises » sur nos actes médicaux sont de plus en plus nombreuses et où les augmentations de salaires vont moins vite que les prix, je ne trouve pas ça très NORMAL qu’on nous demande ENCORE, à NOUS, de financer la belle vie d’une poignée de privilégié(e)s. Ras-le-fion des « deux poids, deux mesures ».

 

 

 

Sources : Salaires à la télé : TéléLoisirs.fr ici et ; salaire des acteurs/actrices : TéléLoisirs.fr et surtout Forbes.fr ; le rapport du sénat sur les aides publiques au cinéma ; la tribune originale de Vincent Marval dans Le Monde dénonçant  ce système.

Publicités

1 Response to "Animateurs télé, acteurs… : Combien gagnent-ils ? Sont-ils trop payés ?"

[…] de ce blog à NE PAS Y ALLER et à lui faire un maximum de CONTRE PUBLICITE. Par ailleurs, comme tous les films produits en France, j’ajoute que celui-là a probablement bénéficié de subventions. Payées avec […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Pour ne louper aucun article, abonnez-vous et recevez un email à chaque nouvel article publié. Pour cela, entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et cliquez sur "Je m'abonne !"

Catégories

Archives :

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :