A quelques pas de là…

Interview d’Aldo Naouri dans ELLE : « Violez-là ! »

Posted on: 03/05/2013

Ah, mes ami(e)s, quelle semaine passionnante ! Après l’annonce selon laquelle une agence de mannequins recruterait devant une clinique soignant l’anorexie, c’est au tour de l’interview du pédiatre Aldo Naouri par le magazine ELLE de me faire bondir.

L’interview qui fait scandale

Ce mois-ci dans ELLE, entre deux conseils pour être bien malheureuse et mal dans sa peau, se trouvait une interview d’Aldo Naouri à l’occasion de la sortie d’un torche cul livre sur l’enfance et la famille. Extrait.

Aldo NaouriELLE. Dans votre livre, vous évoquez ces mères entièrement dévouées et qui ne font plus l’amour après la naissance de leur bébé. Vous parlez d’une consultation où vous dites à un père devant sa femme : « Violez-la ! » C’est choquant : le viol, y compris conjugal, est un crime condamné par le Code pénal.
Aldo Naouri. C’est évidemment une provocation ! J’étais devant un homme qui me disait : « J’en crève d’envie mais j’attends qu’elle veuille. » Sa femme le regardait sans rien dire. J’ai dit en exagérant : « Violez-la ! » C’était excessif mais c’était une manière de dire : allez-y, foncez, ça viendra bien ! D’ailleurs, à ces mots, le visage de la femme s’est illuminé !

Cette interview a déclenché un tollé dans les milieux féministes, et une pétition a circulé pour demander le retrait de cette interview du site internet de ELLE. Je ne suis pas partisane de la censure ; je n’irai donc pas jusque là, mais je ne vais pas me gêner pour expliquer en quoi M. Naouri est un abruti profond, doublé d’un macho rétrograde imbibé de sexisme jusqu’à la moelle.

« Violez-là ! »

Dans cette situation, le pédiatre qu’est M. Naouri se trouve donc en face d’un couple dont l’un des membres, l’homme, éprouve du désir sexuel pour sa femme sans ce que désir ne semble réciproque. Et tout naturellement, à qui M. Naouri choisit-il de s’adresser pour régler ce problème d’absence de désir sexuel de la femme ? A L’HOMME. Normal.  

Non c'est non, le consentementOutre ça, on est en face d’un pédiatre qui vient, une fois de plus, légitimer le mythe selon lequel la meilleure solution pour un homme confronté à l’absence de désir de sa compagne serait de la forcer. Le « Violez-là » est tout simplement un outrage à toutes les femmes qui ont effectivement été violées. Mais le « Foncez, ça viendra bien ! », quoique plus politiquement correct, n’en est pas moins nocif. Il y a là une injonction implicite pour la femme qui se trouve à ses côtés : « Forcez-vous, ça finira bien par revenir ».

« Le visage de la femme s’est illuminé »

J’ai beaucoup aimé la stratégie pernicieuse qui consiste à légitimer un argument par la réaction a posteriori de l’audience. Je m’explique. Avant de prononcer ces paroles, M. Naouri ne pouvait pas savoir comment la femme allait réagir. Et si elle avait déjà subi un abus sexuel  ? Le fait qu’elle l’ait bien pris après coup ne veut absolument pas dire qu’il était normal de prononcer ces propos.

ReworkMauvaiseExcuseC’est quoi la prochaine étape : « Oui, M. ou Mme La Juge, j’ai tabassée telle personne pour lui prendre son ordinateur portable. Mais de toutes façons, elle avait l’intention d’en changer » ???!!

De plus, s’ils peuvent éventuellement être utilisé dans le cadre d’une consultation privée, en connaissant bien ses patient(e)s (et encore…), ces conseils n’ont absolument pas à être publié dans un livre qui va être utilisé par des couples dans la même situation. Mesdames, vos compagnons ne sont pas des monstres assoiffés de sexe qui, tels des loup-garous, perdraient toute forme humaine, toute forme de contrôle et d’intellect à cette idée. Demandez-leur, si vous ne me croyez pas !

Vous n’avez pas à vous forcer. Jamais. Vous laisser séduire, emporter par l’enthousiasme de votre partenaire, pourquoi pas. Faire quelque chose dont vous n’avez pas envie, HORS DE QUESTION. On n’est plus au Moyen-âge. Le devoir conjugal n’existe plus, et forcer sa femme à un rapport sexuel qu’elle ne désire pas, c’est un viol.

Aldo Naouri

Tout cela ne serait rien si M. Naouri était un pédiatre respectable et respecté, habitué des prises de positions modérées et pleines de bon sens, qui se serait mal exprimé ou dont les propos auraient été mal retranscrits. Là non. Le monsieur est un habitué des déclarations parfaitement insultantes à l’égard de la femme, mais aussi de l’homme.

Papa poule« Où avez-vous vu que le père a été appelé à devenir une mère bis ? »

Je l’ai vu tout au long de ma carrière, chez les « nouveaux pères », les « papas poules », et jusque dans la manière dont a évolué le Code de la famille, par exemple. Ses prérogatives de chef de famille ont été rognées les unes après les autres. On lui a supprimé la dernière qui lui restait et qui le laissait être chef pour la résidence de la famille en 1972. On a installé la coparentalité. Qui est une véritable injustice. […] On [a invité le père] « rattraper ses neufs mois de retard dans l’amour » en donnant le biberon, en changeant les couches, et en finissant par lui accorder un « congé de paternité » qui est une aberration totale. Ce n’est pas ainsi que se fabrique un père.

Ah oui ? Et alors comment se fabrique un père ? En tapant sur les enfants qui n’ont pas été sages au retour du travail ?

lamentableLe père et la mère lui sont nécessaires. Je ne dis pas qu’il faille laisser aux pères toutes les initiatives. Si on livre un enfant au pouvoir singulier du père, on le rend fou. Les dégâts sont les mêmes si on le laisse livré à la seule puissance de la mère.

Oui, alors lui, les familles monoparentales, les familles dans lesquelles un des parents est décédé, un des parents est à l’étranger, etc. etc. il a pas dû les voir passer… 

Tout ce dispositif législatif moderne est une aberration nuisible, émasculant plus encore les pères, gonflant d’orgueil ces femmes, auxquelles la permanente disponibilité sexuelle n’assigne aucune limite.

Magnifique. Rien à dire. Sauf peut-être que ce monsieur est marié depuis près de 50 ans. Je m’en vais de ce pas demander la Légion d’Honneur pour Madame. Avant de nous quitter, deux supplications : par pitié, n’achetez pas ses bouquins ! Et ne donnez pas raison aux médias qui exploiteraient leur propre mère pour faire du pognon : boycottez cet individu nauséabond !

 

Sources : C’est mieux si vous ne faites pas de publicité à ce monsieur et donc ne cliquez pas sur ces liens, mais si vous tenez à savoir d’où je tire ces informations, voici mes sources : l’interview d’Aldo Naouri dans ELLE, et une interview du même Naouri dans Le Point.

Publicités

4 Réponses to "Interview d’Aldo Naouri dans ELLE : « Violez-là ! »"

En lisant l’analyse bien réductrice de ce pédiatre intelligent ! ( au fait , c’est quoi l’intelligence humaine ?)..je pense aux couples d’homosexuels…si un père ou une mère seul(e) élève un enfant et que cela peut « le rendre fou « …alors s’ils sont deux parents de même sexe ..l’enfant sera doublement fou ???? !!!!

Et puis il y a aussi les mères célibataires qui élèvent leur enfant avec l’aide matérielle ( loyer partagé / charges allégées …) de leur maman quand les moyens financiers sont une priorité / ou un frein à l’autonomie …

L’Amour n’est pas sexué …un père peut être un papa qui aime et équilibre son enfant sur les bases d’un Amour gratuit …une maman peut en faire autant .
Il y a aussi des mamans qui ne ressentent pas l’Amour maternel , ou des papas qui ne s’attachent guère à leur progéniture …rien n’est obligatoire .
Mais ,l’Amour est possible et probable …

Lorsque j’étais plus jeune un médecin généraliste marié à une philosophe disait aux jeune couples après l’accueil de leur bébé dans leur foyer , en parlant des relations sexuelles du couple ..:
« l’appétit vient en mangeant « ..C’était il y a plus de 20 ans !!!!
A. Naouri est un contemporain de ce médecin là …

Peut-être aussi convient -il de laisser à « son libre arbitre » / sa conscience humaine , qui aime et respecte ,et à son ressenti propre le soin de nous guider quand le désir de l’autre ( = désir sexuel ) est en panne !

Mais entendre les mots =  » forcez la » ou « violez la » , c’est odieux et ce type de conseil fait peur quand il est issu d’un professionnel qui s’occupe du bien-être des enfants ( un pédiatre !)…

Il faut espérer que les journalistes ont détournés ses propos pour faire vendre à ceux qui approuvent la contrainte ( imposée )…à l’être aimé ( au fait : c’est quoi aimer l’AUTRE …pas pour soi …mais l’autre ???!!!)…et pour vendre aussi à ceux qui cherchent à comprendre des idées différentes des leurs …(c’est le principe bien connu en marketing de la PROVOCATION ).

Les équilibres entre les hommes et les femmes se modifient depuis déjà les années 70 ..le cheminement est long …
(On peut au passage , se souvenir de Camille CLAUDEL et de RODIN , leur histoire / le pouvoir de la gente masculine de l’époque ) .

Ce sont les jeunes générations qui feront avancer l’égalité homme- femme …leur complémentarité et leur enrichissement mutuel s’ils peuvent par moments laisser au passé des jugements dé-passé ( du-passé )…

Bon courage jeunesse …l’amour et le respect dans un couple est un équilibre fragile et l’équilibre homme / femme est souvent sujet aux attaques de tous ceux qui ont peur de l’inconnu !

DEMAIN EST UN AUTRE JOUR .
EA

Effectivement, Aldo Naouri s’est justifié entre temps, en expliquant que ses propos avaient été déformés par la journaliste. A l’heure de toutes les technologies, c’est fascinant de constater le nombre de journalistes qui « déforment les propos » de gens lorsqu’il s’agit de sexisme, d’homophobie…

Toujours est-il que Naouri s’est excusé : http://www.rue89.com/rue69/2013/04/17/violez-suite-aldo-naouri-sexcuse-241546?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter
Amen.

[…] lectrice attentive m’a signalé une vidéo youtube particulièrement… intéressante. Après Aldo Naouri, "Violez-là", voici Sébastien Cauet "Force-toi". Qu’est-ce qu’on attend pour le mettre à […]

[…] viennent le consulter pour des problèmes d’ordre sexuel en s’adressant aux hommes : "Violez-la !" en parlant de leur […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Pour ne louper aucun article, abonnez-vous et recevez un email à chaque nouvel article publié. Pour cela, entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et cliquez sur "Je m'abonne !"

Catégories

Archives :

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :