A quelques pas de là…

Posts Tagged ‘Hong Kong

J’ai croisé dans l’ascenseur un garçon portant un masque en papier sur la bouche, avec, sur la poitrine, un autocollant blanc avec écrit : « Fièvre : 37°5 ».

C’est vrai que c’est plus court que « Ne vous approchez pas à moins de 50m, je suis extrêmement contagieux et porteur d’une maladie apparemment bénigne mais que tous les politiques du monde entier s’efforcent de nous faire passer pour la plus grande pandémie que le siècle ait eu à combattre. »

Publicités
Étiquettes : , ,

Mais qu’est-ce que c’est que ce pays ?? Tout d’abord, une petite anecdote annexe, avant de commencer la rédaction de ce premier (mais néanmoins déjà culte) article. Afin de sublimer mon génie créatif (^^) , j’avais l’intention de mettre un peu de musique, et en l’occurrence Melody Gardot. C’était sans compter sur deezer.com (* site où l’on peut écouter de la musique sur internet, de façon légale (me semble-t-il)) qui m’a gentiment informée que « Désolé, vous n’avez pas accès à ce titre depuis votre pays de résidence ». Ah bon. C’est vraiment que c’est extrêmement subversif Melody Gardot, jugez plutôt :

Mais ce qui m’amène aujourd’hui est d’une toute autre nature : j’ai enfin compris pourquoi je ne payais que 900€ par an ma chambre double de 12m² en plein Hong Kong. En fait, j’étais en train de laver mon ligne dans la salle de bain commune quand… Attends, j’ai dis quoi là ? Même ça demande une explication en soi. En fait, la « shower room », ou salle de bain commune est composée de 5 lavabos et 5 cabines de douche. Ennemi numéro 1 : les lavabos ne peuvent pas être bouchés manuellement. Il y a bien un petit bouchon, mais l’eau coule quand même à travers et s’échappe donc du lavabo. Ennemi numéro 2 : il n’y a pas de robinet mais un système, comme dans certains toilettes publics, où on appuie une fois, une certaine quantité d’eau coule, puis si on veut à nouveau de l’eau il faut à nouveau appuyer sur le bouton. Vous m’imaginez donc là, à appuyer frénétiquement sur ce bouton pour essayer de remplir le lavabo, malgré le fait qu’il se vide de facto, tout en essayant de laver mes affaires…

A ce moment, un binôme de T-shirts roses m’interromp et me demande en anglais si je peux venir une minute dans la « common room » (un genre de cuisine avec la télé dedans) pour un « floor meeting » (* une réunion d’étage) très important. Ca n’était pas du tout dans mes plans, j’étais en nage et avais juste envie d’une bonne douche froide, mais allez. Je dois m’investir dans la vie de mon hall (*résidence étudiante) après tout. En fait, j’ai bien eu ma douche froide : le floor meeting est en cantonnais. Okaaay… Heureusement, une gentille floormate (*camarade d’étage) me traduit tout ça de temps en temps. Et donc nous voilà parties pour une bonne demi-heure d’instructions en tout genre me laissant pantoise…

– Régulièrement, je devrais faire une soupe (authentique !!) avec les garçons qui habitent la chambre 910 (NB : Je suis dans la chambre 810, et mon « unité » est composé de mon étage de filles, le 8ème, et de l’étage de garçons correspondant, le 9ème). Ensuite, toute l’unité (soit les 24 filles de mon étage et les 24 garçons du 9ème) partageront leur soupe au cours d’un repas commun

– Régulièrement, chaque floormate devra nettoyer le frigo. Ouioui. Enlever touuut ce qu’il y a dedans, tout nettoyer et tout remettre, sans oublier de jeter ce qui est périmé. Je posterai bientôt des photos (si je n’oublie pas avant :p) et vous verrez que le frigo, c’est Bagdad ! Je vous laisse imaginer le bonheur que ça doit être de le nettoyer !

– Chaque chambre a un emplacement réservé dans le frigo. On ne doit mettre ses denrées qu’à cet emplacement. « Même si un emplacement d’une autre chambre est libre et le nôtre est plein ? » – regard consterné de la fille qui me traduit : ça veut dire oui. « Et si on n’a plus de place ? » – Eh ben on n’achète plus rien. OUI, même si le frigo est, par ailleurs, vide à certains endroits.

– On est rationnés : trois petites briques de lait (genre 20 mL) + un pack de légumes + une bouteille de soda ou d’eau + … nan mais de toutes façons, t’inquiète, ça tient pas dans le frigo, ça. Ouais, parce que le frigo de 24 floormates, il est grand comme le frigo de mon Papa qui habite tout seul…

– Si je vois quelqu’un partir sans nettoyer les ustensils utilisés pour cuisiner, je dois le noter à l’emplacement réservé sur le grand tableau blanc de notre « common room ». La personne doit alors payer une amende de 20$. D’une façon général, dès que je vois quelqu’un faire quelque chose de mal, je dois le dénoncer via le tableau blanc pour qu’il PAYE !! HaHaHa HaHa ! (rire machiavélique)

– Viennent ensuite les élections. La « floor rep » (* déléguée d’étage) est élue tous les ans en Janvier : elle, elle ne changera pas tout de suite (Super, parce que, comme vous avez pu le constater, elle est particulièrement ouverte d’esprit). Mais en revanche, il faut élire : une secrétaire de la décoration de l’étage (mais « who cares ??? » (* qui s’en soucie)), une secrétaire de la (déjà fameuse !) soupe, une secrétaire pour les activités acamédiques (comme des rassemblements dans la bibliothèque pour étudier ensemble, etc. Etpiquoiencore ?), une secrétaire pour la vie sociale (alors ça, j’aimerais bien voir ce que ça sera), une secrétaire pour la « common room », une secrétaire pour les activités au sein de l’unité, etc, etc.

Inutile de dire que je ne me présente à rien du tout, mais cela laisse bien augurer de la suite. Je commence à comprendre ce qu’implique la vie dans un Hall hongkongais… C’est totalement différent des chambres étudiantes françaises, et c’est d’ailleurs pour ça que le mot anglais n’est pas une traduction de « résidence étudiante ». Il s’agit de vivre dans cet endroit, de s’y impliquer, et pas seulement d’y habiter. Ca fait une énorme différence. Il y a, apparemment, une identité de chaque unité, qui peut s’exprimer dans tous les « High Table Dinner », grands dîners mensuels obligatoirestous les étudiants du Hall (et dans mon cas ça fait beaucoup : 500) se rassemblent et dînent ensemble, tous habillés de façon formelle. Cela dit, je me demande bien à quoi ça va pouvoir ressembler. Comme dit Gad Elmaleh : « Bon, euh et pour le restau on est 500, on fait comment, euh, deux tables de 250 ? » xD

Étiquettes : , ,

Pour ne louper aucun article, abonnez-vous et recevez un email à chaque nouvel article publié. Pour cela, entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et cliquez sur "Je m'abonne !"

Catégories

Archives :

Publicités