A quelques pas de là…

Posts Tagged ‘inutile

( *De retour sur mon blog, mais les sonorités sont plus percutantes en anglais ^^).


Après un mois et dix jours de rires, de pain, d’amitié, de câlins, de raclette, de poisson, de légumes, de bonbons, de chocolat (chauds ou non), après un mois et dix jours de famille, de photos, de sorties, de cadeaux, un mois et dix jours de neige, de froid, de verglas, de frayeurs, de gel, en un mot un mois et dix jours de je-suis-en-France-et-j’adore-cette-vie, me voilà de retour sur la toile, de retour sur le net, de retour sur mon blog. Avouez que rien que pour ça, vous êtes contents que je sois repartie. 😉


Ce semestre ne s’annonce pas trop mal. Je n’ai pas encore arrêté mon choix de cours, mais je n’aurais classe que du mardi au jeudi et je me refuse à prendre tout cours impliquant des examens de fin d’année, de sorte que je serai plus ou moins en vacances le 30 avril. J’ai déjà prévu un voyage en Chine continentale au moment du Nouvel An chinois, et vais tâcher de découvrir les Philippines, Taiwan et dans l’idéal l’Indonésie et la Birmanie avant de partir. (Maman, si tu me lis, tout commentaire anxieux au sujet de la Birmanie est strictement prohibé.)

Je m’entends aussi bien mieux avec ma roommate. Le nouveau masque que j’ai ramené de France (vous savez, ce genre de masques pour dormir qui vous font ressembler, au choix, à un personnage de film, qui se réveille avec l’air frais, les cheveux peignés et les lèvres maquillées…

 

 

 

 

 

 

 

… ou à une espèce d’extraterrestre capable d’alarmer tout un quartier !)

J’ai donc ramené de France un masque pour dormir, disais-je, qui permet à ma roommate d’allumer le plafonnier quand ça la chante (et il faut dire que ça la chante souvent entre 3 et 7h du matin) même quand je dors, de sorte qu’elle n’a « plus qu’à » faire attention au bruit. Du coup, je fais même des nuits d’une dizaine d’heure, ce qui m’a valu un « You changed your face… You look… healthier! » de la part d’un copain hier (* Tu as changé de visage… Tu as l’air… en meilleure santé ! »).

 

Par ailleurs, les amies d’enfance de ma roommate lui ont rendu visite et mon trouvé un air de ressemblance avec Michelle et Amanda de America’s Next Top Model (« Qui est le prochain Top Model américain ? ») :

Oui, je sais, d’un point de vue totalement objectif, la ressemblance n’est pas frappante… ^^ J’imagine que, de même que pour la majorité des Occidentaux, tous les Asiatiques se ressemblent, pour les Asiatiques, tous les Occidentaux se ressemblent…

Cela dit, je pars du principe que tout compliment est bon à prendre, et s’il implique une quelconque ressemblance avec un mannequin, pourquoi pas ? 😀

Étiquettes : ,

Bonjour jeunes gens ! 🙂 Enfin du nouveau sous le soleil de mon blog ! Je dois avouer que je vous ai un peu délaissé, ces derniers temps, mais à ma décharge j’ai un travail pas possible en ce moment, et je veux quand même trouver le temps de dire au revoir à tous ceux que j’ai rencontré ici, qui s’en vont au semestre prochain et qui vont me manquer… Et puis aussi, l’écriture, pour moi, c’est quelque chose de trop particulier, de trop précieux pour que je me force à écrire juste pour vous faire plaisir… Ca risquerait de l’abîmer, de la dénaturer, et avouez que ça serait dommage ! 😉

« Live it, love it ». Si vous vous souvenez bien, c’est le slogan choisi par l’Office du Tourisme local pour accompagner la vidéo de propagande sur Hong Kong. Eh bien je dois avouer que c’est pas tout à fait faux. Bon, OK, si j’arrête de faire ma Française de mauvaise foi deux minutes, je pourrais même dire que c’est exactement ça.

En fait, Hong Kong est une ville tellement différente de tout ce que j’ai connu jusqu’à présent que l’adaptation n’a pas été facile, et je veux croire qu’elle ne l’est pour personne. Cependant, il faut laisser le temps à la ville de faire ses preuves, et à l’Occidental de passage ou non de s’y adapter. Et qu’elle s’adapte à lui… C’est un travail à double sens… Mais maintenant que j’y suis depuis 3 mois, je peux vous dire en toute sincérité que j’aime profondément Hong Kong. J’aime ce vertige tourbillonnant, ces lumières, ces odeurs, ces bruits assourdissants, cette vitesse, cette énergie qui se dégage de la ville…

J’aime Soho et son ambiance si particulière en soirée… J’aime ne pas avoir à me demander où je vais aller dîner, mais plutôt dire « On va dîner ? », prendre un bus ou un minibus pour Soho parmi les 15 qui desservent ma rue, payer 50 centimes d’euros mon trajet, demander au chauffeur de m’arrêter exactement là où je veux descendre, et passer quinze minutes à errer parmi la foultitude de restaurants du monde entier pour trouver un endroit sympa où passer une bonne soirée. 🙂

J’aime rentrer de cours avec l’envie de ne rien faire, trainailler sur internet, me rendre compte que je ne serais pas efficace et à 22h décider d’aller faire mes courses histoire de rentabiliser la soirée.

J’aime avoir un creux au milieu de la nuit, et passer le pas de n’importe quel 7-eleven, prendre un snack puis héler un taxi, m’affaler sur la banquette, marmonner l’adresse de Starr Hall et attendre confortablement d’être arrivée au bas de chez moi pour payer 3€ la course et rentrer dormir.

J’aime l’idée que la salle de travail de la bibliothèque soit ouverte 24h/24. J’aime avoir deux banques sur le campus, et une supérette, et quatre cantines, et deux « lounges » (le Pacific Coffee et le Starbucks).

J’aime l’idée et la sensation d’être unique ici, d’être étrangère, visiblement étrangère, évidemment étrangère dans cette ville, tout en étant absolument anonyme.

J’aime Hong Kong. « Live it, love it. » I’ll be back.

Étiquettes : ,

Comme le temps qu’il fait ici à l’air d’être l’objet de toutes vos inquiétudes et de tous vos fantasmes, j’ai décidé de faire un petit point météo ! 🙂 Les quelques jours avant et après Koppu, le temps s’était nettement rafraîchi, il y avait du vent et le taux d’humidité était un peu descendu. (Enfin, je dis « nettement rafraîchi »… Ça reste Hong Kong, hein, il devait faire dans les 28°C). C’était beaucoup plus agréable, on avait moins l’impression de se vider de son eau dès qu’on passait la porte. Mais catastrophe ! Depuis que le typhon est passé, la chaleur et la moiteur sont revenues, avec 32°C hier (d’après un thermomètre que j’ai vu sur la plage ,donc un endroit a priori plus frais que les autres…), et probablement plus aujourd’hui pour ce que j’ai pu ressentir…

Sinon, récemment, je suis allée assister aux fameuses courses hippiques de Hong Kong Island ! Une expérience à part entière ! Et aujourd’hui, j’ai été visiter le monastère aux 10 000 Bouddhas, dans les Nouveaux Territoires. J’ai pris plein de photos; je mettrai tout ça en ligne quand j’aurai un peu de temps…J’imagine l’impatience de mes lecteurs frénétiques (^^) et leur envie d’avoir de mes nouvelles (plus ?) régulièrement, mais laissez-moi vous soumettre quelques idées.

Petit un, je ne suis pas (encore :p) rémunérée par Lonely Planet (* célèbre guide de voyage)  : j’aime partager ce que je vis avec vous mais, hé, il se trouve que j’ai une vie à côté de la toile (sisi ^^) et que j’entends bien profiter un maximum de ce que la vie hongkongaise a à offrir !

Petit deux, j’ai aussi plus de travail scolaire que prévu. Ben voui, comme je n’ai que des cours sans examen final, il faut bien compenser quelque part… Du coup, les profs se sentent coupables s’ils nous donnent moins de 100 pages (chacun, cela va de soi) à lire par semaine. Et puis ils doivent, eux, n’avoir pas grand chose à faire de leur vie puisqu’ils insistent pour qu’on rédige un commentaire sur ce qu’on a lu, à chaque fois… !! Si j’avais fait une prépa, je dirais que je n’ai pas vu ça depuis la prépa ! 😉 Inutile de préciser qu’en plus, c’est pas « Tintin au Tibet », qu’on lit, nan ! Le dernier « reading » en date (* lecture obligatoire) traitait de la « narratologie ». Oui, moi aussi c’était la première fois que j’entendais parler d’un truc pareil (« Narratolo-quoi ? Qu’est-ce que ça peut bien être…? Un animal ? Une cause en détresse ? Une maladie contagieuse ? »). Si ça peut vous rassurer, on vit aussi bien sans le savoir…

Mais devant les réclamations passionnées de la foule en délire (ça, c’est vous), je cède : je vais donc vous faire un bref topo sur la « narratologie ». En gros, c’est l’analyse de la façon dont un récit se décompose. On y apprend plein de mots utiles au Scrabble comme les « kernels » ou les « satellites », les « kernels » étant les éléments structurants de l’histoire (ex : « il décrocha le téléphone ») et les « satellites » les éléments de variantes (ex : « il téléphona à sa mère » ou « il commanda une pizza » ou « il écouta ses messages »…). Passionnant, non ? xD

En guise de conclusion, j’aimerais vous traduire mon passage préféré : « Les axes paradigmatiques et syntagmatiques des évènements d’une histoire fonctionnent, sur le plan de la narrativité, de la même façon que les métaphores et les métonymies opèrent sur le plan de la textualité ». Ah ben oui. Tout de suite, c’est plus clair.

Étiquettes : , ,

Pour ne louper aucun article, abonnez-vous et recevez un email à chaque nouvel article publié. Pour cela, entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous et cliquez sur "Je m'abonne !"

Catégories

Archives :